♦ Rencontre extraordinaire avec Luna et Kélia

 Mais qui sont Luna et Kélia ?

DSC_3211P1160586

 Je vous raconte :

Pendant une exposition de nos bijoux à St Gilles Croix de vie  un couple hors du commun  passe devant la baie : L’homme avait un grand oiseau blanc posé sur son épaule et la femme un plus petit, rose saumon foncé et gris.

Très intriguée, je sors et n’hésite pas à les aborder. Le couple me présente le grand oiseau blanc que j’avais reconnu comme étant un cacatoès : Luna, et l’autre, rose et gris, que je prenais pour un perroquet, s’appelle Kélia et s’avère être en fait une cacatoès.

Enthousiasmée par ce hasard incroyable je les invite à venir voir nos bijoux : des colliers en bronze représentant justement des perroquets, des cacatoès ou autres oiseaux tropicaux.

Ils ont beaucoup aimé notre travail et nous ont invités à venir  voir leur élevage de  » becs crochus  » et m’ont même promis de me donner des plumes pour nos bijoux ! Chic ! C’est tellement magnifique : de vrais trésors offerts par la nature avec des couleurs extraordinaires.
Quelques temps après, nous sommes donc allés chez Myriam et son mari Éric pour y découvrir leur élevage et en savoir un peu plus sur Kélia et Luna.

Je vous invite à nous suivre :

DSC_3210

 Éric et son cacatoès Alba d’Indonésie LUNA

 Éric et Myriam Araud nous ont reçu chez eux où ils ont consacré la pièce principale à leur deux cacatoès qui vivent avec eux .

♦ Luna, grande cacatoès blanche est très curieuse : d’abord intimidée par ces nouveaux arrivants, elle nous a observé quelque temps puis n’a pas tardé à jouer avec son maître et à se rendre intéressante en effectuant mille tours d’acrobatie. Enfin, elle s’est totalement enhardie et a adopté mon épaule comme perchoir ! Mais pourquoi moi ?

(Bon ok j’avoue que je n’étais pas spécialement à l’aise n’étant pas habituée à ce genre de contact – aviaire !)

Son beau plumage doux et blanc, ses yeux bleus et sa crête qui se déploie sont vraiment magnifiques, elle est de caractère joueur et affectueux et son intelligence correspond à celle d’un enfant de 3 à 4 ans .

Luna sait ouvrir les tiroirs et les portes, elle est capable de dévisser un écrou, d’encastrer des formes et de reconnaître les couleurs et elle reproduit les gestes qu’elle voit accomplir par ses maîtres.

Luna commence à parler un peu et sait dire « ça va papa ? », elle parlera davantage encore quand elle sera adulte.

Kélia

Le cacatoès de Myriam : Kélia, Rosalbin d’Australie

♦ Myriam a eu un coup de coeur pour les magnifiques couleurs de ce cacatoès rose saumon, rose pâle et gris qu’elle a vu dans une jardinerie et après s’être bien renseignée, elle a sauté le pas et a adopté Kélia .

Kélia est de caractère fantasque : elle éclate de rire, danse, fait du skate et se balance sur le dos en tenant son jouet entre ses ailes ! Très affectueuse, elle adore les caresses.

♦ S’occuper d’un cacatoès représente une grande attention,  car exactement comme pour un enfant, il faut le surveiller et beaucoup s’en occuper et ceci sur une très longue durée puisque leur espérance de vie se situe entre 40 ans pour le cacatoès Rosalbin et 80 ans pour le cacatoès Alba.

 Ce n’est donc pas un animal de compagnie à adopter à la légère  !

♦ Myriam et Éric nous ont ensuite présenté leur élevage de petits  » Becs crochus  » dans les volières qui sont installées à l’extérieur, ces petits perroquets sont de la même famille que les Cacatoès : les Psittacidés.

Une multitude de magnifiques couleurs et de formes gracieuses volent en tous sens et lorsque je rentre dans la volière, le calme s’installe et tout le monde prend la pose pour la séance photo !

Ne sont ils pas magnifiques ?

Calopsitte et Catherines calopsite

                               Calopsittes et Catherines                                                                             Calopsittes

becs crochus

Inséparables

baraban

Baraban

Myriam et Éric élèvent des Inséparables, des Croupions, des Bourke, des Turquoisines, des Catherines, des Calopsittes et des Barabans depuis 2011, ces oiseaux sont  originaires essentiellement du Kénya et d’Australie.

Ils les nourrissent de fruits frais, de légumes verts, de graines et de noix (mais Myriam précise qu’il ne faut surtout pas  donner d’avocat qui peut provoquer de graves oedèmes,  ni de rhubarde qui leur serait fatale) et à voir leur plumage magnifique leurs oiseaux sont visiblement très bien soignés .

Comme tous les animaux, les perroquets sont concernés par certaines conventions relatives à la protection de l’animal, car le succès des perroquets comme animaux de compagnie a eu des conséquences désastreuses pour de nombreux Psittacidés qui sont devenus rares à l’état sauvage.

Des espèces désormais protégées sont encore victimes de captures illégales ou de trafics d’œufs, malgré les campagnes d’information auprès du public européen. Seul est autorisé l’élevage de certaines espèces en France : Vous pouvez les voir ici, c’est un inventaire à la Prévert amusant :

si vous vouliez adopter un Yack ou un dromadaire c’est possible!

 http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT0000007890877

♦ Myriam et Éric proposent leurs petits oiseaux à la vente ( les prix varient de 75 à 150 € et sont dégressifs ) vous pouvez les contacter, ils seront ravis de vous accueillir

contact : ericarnaud@sfr.fr

 ♦